Dans l’Ariège, un partenariat fort entre le CDG et le Service de Santé Sécurité au Travail

 

 

Ce mois-ci, c’est Franck Dedieu, Directeur du Centre de Gestion de l’Ariège, qui se prête au jeu des questions-réponses pour nous présenter la politique handicap du CDG.

Ce mois-ci, c’est Franck Dedieu, Directeur du Centre de Gestion de l’Ariège, qui se prête au jeu des questions-réponses pour nous présenter la politique handicap du CDG.

 

Pouvez-vous nous présenter globalement la façon dont le CDG 09 s’est emparé du sujet « handicap », et en particulier vos modalités de travail avec les médecins de prévention ?

 

Le handicap est encore source de désinsertion socio-professionnelle, car malheureusement il existe encore beaucoup de préjugés à l’encontre des travailleurs en situation de handicap. N’oublions pas que c’est surtout la situation de travail qui peut provoquer ou aggraver une situation de handicap à la suite d’un poste de travail mal conçu ou parce que le décideur reste persuadé que le travailleur handicapé sera moins efficient.

 

De ce fait et pour aider les collectivités territoriales à mettre en œuvre la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, nous avons signé une convention avec le FIPHFP et travaillons en étroite collaboration avec les médecins du Service de Santé Sécurité au Travail (SSST), qui sont très sensibilisés par ce sujet. Nous avons aussi une personne qui fait le lien avec le SSST et les différents services s’occupant du Handicap (CAP Emploi, MDPSH). Pour les médecins actuellement le handicap le plus fréquemment rencontré dans leur pratique quotidienne est le handicap apparu au cours de la vie professionnelle. Pour eux une action efficace doit se faire au niveau de la prévention primaire.

 

  • Prévention primaire : nous essayons de conseiller les agents et la collectivité pour diminuer les risques de handicap liés au travail. Ces conseils concernent l’organisation du travail, le choix et le mode d’utilisation de matériel. Nous intervenons également en conseil en amont de travaux et construction de bâtiments et d’achat de matériel (article 16 & 17du décret 85-603).
  • Prévention secondaire : Lors des consultations médicales, en cas de situation individuelle de handicap au travail, nous faisons avec l’accord de l’agent un signalement par mail à notre correspondant à Cap Emploi afin que cet agent puisse être suivi par eux, car nous avons passé une convention avec Cap Emploi pour nous aider sur le maintien dans l’emploi des agents. Parallèlement, une étude de poste est programmée pour évaluer les possibilités d’aménagements de poste à mettre en œuvre pour aider au maintien dans l’emploi de l’agent (en présence de l’agent, de la préventrice du CDG 09 et du médecin de prévention, discussion avec la hiérarchie et l’employeur).
  • Prévention tertiaire : L’objectif est de pouvoir faire un signalement à l’employeur le plus tôt possible afin de discuter des possibilités de maintien dans l’emploi au sein de la structure. Si l’agent est inapte à ses fonctions, une Période Préparatoire au Reclassement (PPR) peut être proposée à l’agent par la collectivité afin de se former sur d’autres fonctions. Une personne au CDG 09 s’occupe spécifiquement du suivi des agents en PPR.

 

Le plus important est de travailler en équipe, pluridisciplinaire, en impliquant l’agent et ce le plus précocement possible

 

Nous demandons aux collectivités de conseiller aux agents de prendre RDV avec le médecin de prévention que ce soit pour l’embauche d’un travailleur en situation de handicap, en arrêt maladie à partir du 2ème mois d’arrêt afin de commencer déjà à discuter des futures modalités de reprise du travail. Le but est de réussir à aménager le poste de travail en évitant de mettre des restrictions.

 

Quels sont les facteurs de réussite d’un tel partenariat ?

  • Gommage des différences par le biais de l’aménagement ou l’aide au reclassement, car le handicap est trop souvent perçu comme un frein
  • L’implication des responsables de la Collectivité Territoriale (Maire, DGS, DST,….), car de leur soutien dépend la réussite de l’action envers le handicap
  • Impliquer fortement les équipes et les former à la notion de handicap

Quels enseignements tirez-vous de vos travaux ?

 

De plus en plus d’action sont mises en place, mais restent encore trop souvent de la prévention secondaire.

Nous constatons malheureusement des différences de prises en charge en fonction de la sensibilité de la collectivité à la réalisation des aménagements

 

Si vous deviez résumer en une courte formule un conseil à donner aux collectivités sur le sujet du handicap, ce serait… ?

 

Le handicap n’est pas un frein et nous devons apprendre à lutter contre nos préjugés. Dixit A.Einstein « Il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé »