Aménagement de poste en télétravail et préconisation du médecin de prévention

Durant cette période particulière où le télétravail est fortement encouragé, les employeurs reçoivent beaucoup de demandes de collaborateurs en situation de handicap souhaitant bénéficier du même équipement de compensation, en télétravail, qu’au travail.

 

Dans le catalogue FIPHFP, il est indiqué qu’une préconisation médicale est exigée pour toutes demandes d’équipement dans le cadre d’un aménagement de poste (au travail, et par extension en télétravail). Les équipements commandés pour le télétravail sont pour la plupart les mêmes que ceux que commandés pour le bureau.

 

Afin d’éviter de demander à nouveau aux collaborateurs de se rendre chez leur médecin de prévention pour recevoir une seconde préconisation, le FIPHFP accepte, dans la mesure où les aménagements sont semblables au domicile et sur le lieu de travail, de financer les surcoûts des aménagements au domicile (fiche 19 du catalogue), sur présentation de l’attestation du médecin de prévention préconisant les aménagements obtenus sur le lieu de travail. Une seconde préconisation n’étant donc pas exigée